Français

Lan ETS 2018: Rocket League

LES ATTENTES ONT ÉTÉ DÉPASSÉES pour la compétition Rocket League de 3,500$ cette année au Lan ETS, qui s’est tenue à la Place Bonaventure à Montréal, Québec. La barre a été placée extrêmement haut spécifiquement en raison des finales puissantes de l’année dernière entre DatZit Gaming et ExotiK Esports, qui sont allées jusqu’à 14 jeux dans une situation double reset de <Best of 7>. En effet, cela a été long cette année aussi.

 

L’ÉVÉNEMENT

Notre compétition a commencé brillamment et tôt puisque la manière habituelle de procéder au Lan ETS c’est de jouer les phases et les tableaux du groupe de la Rocket League complètement le samedi pour laisser la scène ouverte aux tournois plus longs tels que CS:GO, LoL et Overwatch, qui finissent toujours le dimanche. Ceci fait souvent du tournoi de la Rocket League un marathon pour les joueurs, le personnel, et les commentateurs aussi.

Un total de 30 équipes ont été classées en 4 groupes et se sont affrontées, les 4 premières de chaque groupe se classant dans la catégorie principale. Habituellement, cette phase n’est pas un problème pour les équipes de haut niveau, car cette partie de l’événement servirait d’échauffement pour les meilleurs joueurs pour ce qui se passerait après tandis que les joueurs Lambda s’affrontent pour parvenir entrer dans la catégorie. La décision de choisir 4 grands groupes au lieu de 8 petits groupes a été appropriée. Même s’il a été difficile d’aligner plusieurs jeux avec le stream et s’il a été nécessaire de faire autant de pauses, il y avait à peine quelques retards dans le tournoi. En début d’après-midi, nous avions une catégorie prête – même avec des groupe de 7 phase.

CATÉGORIE PRINCIPALE

Après une courte pause, les paires pour la phase initial de la catégorie principale étaient prêtes. Bien que nous n’ayons pas pu comprendre pourquoi deux équipes du même groupe étaient apariées (référence: Fromo Sama vs Tide Pods dans WB R1), la catégorie a été construite selon une configuration standard 1ère vs 4ème, 2ème vs 3ème.

C’est après avoir regardé les premiers matchs de la catégorie principale que nous avons réalisé que la compétition de cette année était dans un autre niveau complètement différent en termes de compétences. Des équipes qui semblaient avoir une chance légitime dans le top 6 ont eu du mal à se qualifier pour les quarts de finale de la WB (Winners Bracket) et certaines sont tombées dans la catégorie inférieure beaucoup plus tôt: C’est le cas de Struggle is Real, une équipe qui a terminé dans le Top 8 en 2017 mais qui est tombée devant Fromo Sama dans la première phase cette année avant de commencer la longue montée dans la catégorie inférieure étant dos au mur – un inconvénient majeur dans un long tournoi, en particulier dans ce format d’un jour.

En avançant dans la <bracket>, nous avons eu également les affrontements obligatoires de la même équipe Mirage; Ghost affrontant Quantum dans la phase 2 de la WB. Malheureusement pour Quantum, c’était leur billet aller simple vers la catégorie inférieure et ils ont rapidement obtenu 2-0 par PsykoPaths Gaming peu après. Mirage Ghost a également fini par éliminer Mirage Prestige alors que la catégorie inférieure se développait, plus tard dans le tournoi. Certainement, ce n’était pas une mauvaise performance de la part de Mirage, une équipe qui est passée de ne pas être représentée au tournoi Lan ETS RL de l’année dernière, à qualifier ses trois équipes dans la catégorie principale.

Tout au long du tournoi, il y avait une tendance définitive, peu importe le match. Même parmi les équipes de niveau inférieur, il est devenu clair que nous avons adopté un style de jeu trop agressif: les équipes les plus réussis étaient celles qui étaient presque toujours à l’attaque, laissant souvent leurs propres filets très ouverts. Nous avons vu ces joueurs parier, avec la certitude que leurs engagements trop fréquents les récompenseraient plus souvent que le résultat de leurs adversaires. Cette tendance dirigeait le tournoi jusqu’au moment où nous avons atteint les finales de la <Winners bracket>. Les D00ds vs Fromo Sama était le match que nous avions tant attendu. Prendre l’avantage dans les finales de la WB est un atout énorme dans ce format, car l’équipe revenant de la catégorie inférieure dans les Grandes Finales a deux <Best of 7> à gagner pour obtenir le titre.

Nous avons dû attendre que la scène principale soit mise en place, mais cela a vraiment valu la peine. Les D00ds ont remporté la série 3-0, mais cela ne signifie pas que la victoire ait été facile. D’un style de jeu extrêmement agressif, nous avons vu les équipes revenir à un plan de jeu très équilibré et très technique et les trois jeux étaient extrêmement serrés. Nous avons même eu ce dernier point fantastique marqué par les D00ds pour égaliser le 3ème jeu et forcer le temps supplémentaire (qu’ils ont finalement gagné).

 

 

La finale de la catégorie inférieure était une revanche de la phase 2 de la WB. PsykoPaths Gaming a perdu contre Fromo Sama au début du tournoi et a réussi à revenir à la finale de la LB (Losers Bracket), ce qui est louable. Cependant, une défaite rapide de 3-0 confirmait leur 3ème place et nous renvoyait à la Grande Finale où Fromo Sama tentait de se venger des D00ds.

Maintenant, il est difficile de décrire ces sentiments – vous saurez de quoi je parle si vous regardez la VoD – mais cette Grande Finale a été jouée en deux chapitres très distincts. D’abord, Fromo Sama est arrivé avec force et a pris les devants d’une manière très convaincante obtenant un score de 3-1 sur les D00ds. À ce moment-là, environ 16 heures après le début du tournoi, nous étions assez sûrs que nous nous dirigions vers une autre réinitialisation de tableau… mais tout à coup, les D00ds se sont réveillés. Plus que cela: ils avaient l’air d’une équipe complètement différente dès le début du cinquième match. Il suffit de dire qu’ils se sont mis en avant et nous ont ramenés au jeu 7 où ils ont confirmé leur championnat, passant de perdre 3-1 à finalement tout gagner 4-3. Nous n’avons pas eu notre reset du tableau mais nous avons certainement profité d’une Rocket League de haute qualité, au-delà de toutes nos attentes.

CLASSEMENT FINAL

Champions : The D00ds : AxB, Araussi & Ralph (2,100$)

2ÈME place : Fromo Sama : RunningCatDog, Marshal & Hero (950$)

3ÈME place : PsykoPaths Gaming : Luckyman268, Nimbus & Jello Submarine (450$)

4ÈME place : Mirage Ghost

Top 6 : Mirage Prestige / Jamais été Pissed

Top 8 : Get Schooled / Mirage Quantum

Top 12 : Struggle is Real / French Toast Mafia / Welcome to Rigaud! / Focus eSports

English

Lan ETS 2018: Rocket League

EXPECTATIONS WERE THROUGH THE ROOF for this year’s $3,500 Rocket League tournament at Lan ETS, held at Place Bonaventure in Montreal, Quebec. The bar was set extremely high specifically because of last year’s high-octane grand finals between DatZit Gaming and ExotiK Esports, which went all the way to 14 games in a double Best-of-7 bracket reset situation. Indeed, we were in for quite a ride this year as well.

 

THE EVENT

Our tournament began bright and early as the standard course of action at Lan ETS is to play the whole Rocket League group stages and brackets on Saturday to leave the stage open for longer tournaments such as CS:GO, LoL and Overwatch, which always end on Sunday. This usually makes the Rocket League tournament a marathon for the players, the staff, and for casters as well.

A total of 30 teams were seeded in 4 groups and played each other, with the top 4 of each group making it to the main bracket. Usually, this phase isn’t a problem for top-tier teams as this is the part of the event where the best players warm up for what’s coming while the Lambda players battle it out to make it to the bracket. The choice of going for 4 big groups instead of 8 small ones was appropriate. Even though the main stream had a hard time aligning multiple games and had to pause quite often, there barely were any delays within the tournament itself and by early afternoon, we had a bracket ready – even with this being a 7-round group phase.

MAIN BRACKET

After a short break, the pairings for the initial round of the main bracket were ready. Although we were unable to understand why a couple teams from the same group were paired (ref. Fromo Sama vs Tide Pods in WB R1), the bracket was built on a standard 1st vs 4th, 2nd vs 3rd setup.

It was after watching the first few matches of the main bracket that we realized that this year’s competition was on a whole other level in terms of skill. Teams that we thought had a legitimate shot at the top 6 struggled to get to the WB Quarterfinals and some dropped to the lower bracket even earlier: It was the case of Struggle is Real, a team which finished in the Top 8 in 2017 but fell to Fromo Sama in the first round this year before starting the long climb through the lower bracket with their back against the wall – a major disadvantage in a long tournament, especially in this 1-day format.

Moving forward in the bracket, we also had the mandatory Mirage intra-team clashes with Ghost facing Quantum in WB Round 2. Unfortunately for Quantum, that was their one way ticket to the lower bracket and they promptly got 2-0’d by PsykoPaths Gaming shortly after. Mirage Ghost also ended up eliminating Mirage Prestige as the lower bracket developed, later in the tournament. Definitely not a bad showing for Mirage, a team that went from not being represented in last year’s Lan ETS RL tournament to qualifying all three of their teams in the main bracket.

Throughout the tournament there was one definitive trend, no matter the matchup. Even among lower level teams, it became clear we moved to an over-aggressive play style: The most successful teams were the ones who were almost always on the offense, often leaving their own nets wide open. We saw these players gamble, with the confidence that their frequent over commitments would reward them more often than result in their opponents scoring. That trend was driving the tournament until we reached the winner bracket finals. The D00ds vs Fromo Sama was the match we had been waiting for. Taking the advantage in the WB finals is a huge asset in this format, as the team coming back from the lower bracket in the Grand Finals has two Bo7s to win in order to get the title.

We had to wait for the main stage to be set up, but it was definitely worth it. The D00ds took the series 3-0, however, the score doesn’t tell the story of these three wins. From an extremely aggressive play style we saw the teams get back to a very balanced, very technical game plan and all three games were extremely tight. We even got this fantastic buzzer beater from The D00ds to tie Game 3 up and force the overtime (which they eventually won).

 

 

The lower bracket final was a rematch from WB Round 2. PsykoPaths Gaming lost against Fromo Sama early in the tournament and managed to get all the way back to the LB finals, which is commendable. However a quick 3-0 loss confirmed their 3rd place and threw us back in the Grand Final where Fromo Sama were to try to get revenge on The D00ds.

Now, it’s hard to put words on these feelings – maybe you’ll pick up on it if you watch the VoD – but this Grand Final was played in two very distinct chapters. First, we had Fromo Sama, coming in strong and taking a very convincing 3-1 lead on The D00ds. At that point, roughly 16 hours into the tournament, we were pretty sure we were headed for another bracket reset…but all of a sudden, The D00ds woke up. More than that: they genuinely looked like a completely different team as soon as Game 5 began. Suffice it to say that they stepped up to the plate and managed to get us back to Game 7 where they confirmed their championship, going from trailing 3-1 to eventually winning it all 4-3. We didn’t get our bracket reset but we definitely had high quality Rocket League, beyond all of our expectations.

FINAL STANDINGS

Champions : The D00ds : AxB, Araussi & Ralph (2,100$)

2nd place : Fromo Sama : RunningCatDog, Marshal & Hero (950$)

3rd place : PsykoPaths Gaming : Luckyman268, Nimbus & Jello Submarine (450$)

4th place : Mirage Ghost

Top 6 : Mirage Prestige / Jamais été Pissed

Top 8 : Get Schooled / Mirage Quantum

Top 12 : Struggle is Real / French Toast Mafia / Welcome to Rigaud! / Focus eSports

 

0 Comments

Leave a reply

Montreal Gaming 2016 ©

Le leader des esports au Quebec - #QuebecEsports - www.MontrealGaming.com

Log in with your credentials

Forgot your details?