Français

Lan ETS 2020: Smash Ultimate

Le froid de l’hiver montréalais n’était pas de taille face à la compétition enflammée qui se tenait au Palais des Congrès pour l’édition 2020 du tournoi de Smash Ultimate du Lan ETS. Avec ses 149 participants, ce tournoi se qualifiait comme événement C-Tier selon les Panda Global Rankings, ce qui veut dire que, non seulement un important prix en argent était en jeu, mais les participants pouvaient être classés parmi les meilleurs au monde. Et le Lan ETS ne manquait pas de joueurs de qualité! Plusieurs des meilleurs joueurs montréalais étaient inscrits, dont le top 8 des joueurs de la ville selon le plus récent Montreal Power Ranking. Deux « envahisseurs » ontariens ont aussi rejoint les participants, soit le vétéran très bien classé Blacktwins, et celui qui a récemment reçu le titre de meilleur joueur au Canada, Jw. L’événement de cette année allait en être un mémorable, avec des moments extraordinaires, dont l’inspirante grande finale du tournoi en double, où la fratrie composée de Venom et Smokk a perdu 5 parties de suite, dans deux sets différents (donc après un reset), avant de gagner les trois parties suivantes pour effectuer une remontée qui semblait impossible. Avec un top 8 qui rendait les paris certains impossibles, tous pouvant aspirer au titre de champion, rien n’était joué d’avance dans ce tournoi.

La finale de la winner bracket était une bataille de provinces voisines, avec le Montréalais Venom qui affrontait l’Ontarien Blacktwins. Venom venait tout juste de remporter une importante victoire en défaisant le joueur le mieux classé au Canada, Jw, pour la première fois, dans la demi-finale de la winner bracket, où il a complètement dominé (3-0) le joueur spécialiste de Greninja. De la même façon, de l’autre côté de la winner bracket, Blacktwins venait tout juste de battre Smokk, le frère de Venom, de façon convaincante (3-0). Les enjeux étaient élevés pour les deux joueurs, les meilleurs de leur région respective. Dans le passé, Blacktwins a généralement très bien fait contre Venom, mais les choses étaient différentes aujourd’hui; Ryu, que Venom n’avait pas joué depuis un certain temps, a été mis à l’avant-scène au Lan ETS. Sa puissance de KO tôt dans le match, surtout contre le très léger Pichu, était plus que Blacktwins ne pouvait en prendre, et après avoir perdu deux parties, il était forcé de passer à un personnage offensif plus lourd, le guerrier de Fire Emblem, Roy. Ses attaques rapides lui ont permis de revenir de l’arrière pour égaliser le match 2-2. Avec toute cette action, la dernière partie de ce match a attiré plusieurs spectateurs à assister à un affrontement qui s’est finalement réglé sur la dernière vie des deux joueurs. Venom avait une maigre avance en pourcentages, mais après avoir porté quelques coups presque finaux à Blacktwins qui refusait de laisser filer sa dernière vie, tout semblait possible; la foule criait de plus en plus fort à chaque fois que la victoire semblait près, implorant le héros local de terminer la partie en beauté, jusqu’à ce qu’un up smash bien placé envoie Roy au-delà de la limite du niveau, et que la foule se soulève tandis que Venom remporte une place en grande finale contre un de ses plus grands adversaires.

Dans la loser bracket, un autre joueur montréalais, Jayy, faisait une remontée après s’être retrouvé dans la loser bracket très tôt dans le tournoi. Malgré tout, c’était une des années les plus prolifiques de la carrière de Jayy, et il démontrait toute sa résilience alors qu’il écartait, un après l’autre, des joueurs comme Justin, FSharp et Smokk, tous dans classés dans les 10 meilleurs joueurs à Montréal, Smokk étant même le premier au classement. Le Joker de Jayy semblait avoir le vent dans les voiles, mais pour son match contre Blacktwins en finale de la loser bracket, il avait une stratégie différente. Alors que Blacktwins a choisi son Pichu habituel, Jayy a plutôt opté pour Meta Knight pour la première fois du tournoi. Bien que les attaques de Pichu étaient rapides et puissantes, Meta Knight était un des rares personnages à pouvoir rivaliser avec sa vitesse. Jayy a remporté la première partie de façon serrée, mais Blacktwins étant un joueur versatile, il a pu s’ajuster et gagner la deuxième. Jayy était un joueur de plusieurs personnages, il est passé à Pokemon Trainer. Utilisant le trio de Pokemon très efficacement, avec la vitesse de Squirtle pour aller chercher des pourcentages tôt en partie et les attaques puissantes de Charizard pour donner les coups finaux, il a remporté le match 3-1 contre Blacktwins, protégeant ainsi Montréal de l’envahisseur ontarien et accédant à la grande finale.

 

Pour la troisième année de suite, Medardo “Venom” Lopez était de la partie pour la grande finale de Smash au Lan ETS. Il n’avait toutefois jamais gagné le tournoi, passant toujours à un cheveu, mais peut-être que cette fois serait la bonne. Jay venait de remporter une victoire importante contre un autre joueur de Shoto, FSharp, en jouant particulièrement bien, et il semblait apporter cette connaissance avec lui en grande finale, alors qu’il jouait contre Venom, qui allait s’en tenir à son Ryu, au lieu de son Ken habituel. Alors que les deux combattants viennent de la franchise Street Fighter, les différences mineures dans le style de jeu ont été suffisantes pour déstabiliser Jayy, alors que les excellentes attaques neutres de Venom, et son style sans pitié lui a permis de prendre l’avance 2-0, étant maintenant tout près de remporter le tournoi de Smash du Lan ETS. Tentant le tout pour le tout, Jayy passe à Meta Knight, qui avait très bien fait contre Blacktwins. Le style de jeu a aussi été efficace ici, permettant à Jayy d’aller chercher un peu plus d’énergie pour gagner la partie suivante. Il a poursuivi cette offensive jusqu’à la quatrième partie, prenant d’abord une bonne avance, mais il n’était pas question pour Venom qu’on lui vole la vedette une fois de plus au Lan ETS. Après que Venom soit revenu de l’arrière et ait frappé avec une attaque chargée, la foule s’est activée, devinant que la fin était proche, alors que Venom a terminé son combo par un Shoryuken final pour clore le match 3-1, emportant enfin une victoire qui lui échappait depuis 3 ans, gagnant 1350 $ en prix et quittant la tête haute, comme champion du tournoi de Smash Ultimate du Lan ETS.

English

Lan ETS 2020: Smash Ultimate

Despite the harsh chilling cold of Montreal’s winter, it could not compete with the fiery competition that took place inside the Palais des Congres for this year’s Smash Ultimate Tournament held at Lan ETS. With 149 competitors, it qualified as a C-tier tournament for the Panda Global Rankings. So not only was there a large pot bonus at stake, but also a chance to be ranked among the best in the world. Lan ETS was not short of amazing players, as some of Montreal’s finest entered, including all top 8 players in Montreal as noted by the latest Montreal Power Ranking. We would also be invaded by two players from Ontario, a consistently high ranked veteran Blacktwins and the recently ranked ‘Best player in Canada’; JW. This year’s event proved to be a memorable one, with some phenomenal moments, including the awe-inspiring grand finals of the doubles bracket that saw the sibling team of Venom and Smokk go down 5 games in a row, including a bracket reset, only to dig deep and win the next 3 games in a row in what looked like an impossible comeback. And with a top 8 bracket that made it impossible to place bets on the winner, as there was no clear absolute best, it was truly anyone’s tournament.

Winner’s finals would see a clash between provinces as Montreal’s Venom would take on Ontario’s Blacktwins. Venom had just come off a huge win in winner’s semis after taking down Canada’s #1 ranked player JW for the first time, which was all the more impressive considering his dominant 3-0 victory over the Greninja main. Likewise, Blacktwins would also pick up a decisive 3-0 win over Venom’s very own brother Smokk on the other side of the winner’s bracket. There was a lot at stake between two of the best from their respective regions. History showed that Blacktwins boasted an excellent record against Venom, but today was different as the Ryu he had not used for quite some time was put on full display at Lan ETS. With his early KO power against the extremely light Pichu, it proved to be too much for Blacktwins as he would find himself down two games and forced to switch to the heavy rushdown Fire Emblem swordsman Roy. His speedy offense seemed to be just what he needed to even the game 2-2. With all the back and forth action going on, the final game attracted many in the venue to look on as it fell to a last stock situation. Venom carried a shaky lead in percentage, but after landing some strong near-fatal hits over and over with Blacktwins refusing to lose his last stock, it seemed all but impossible; the crowd screamed increasingly louder with each close call, begging for their hometown hero to seal the deal until finally, a well placed up smash sent Roy flying past the top blast zone and the crowd out of their seats as Venom secured a Grand Finals spot after taken down one of his most storied rivals.

On the Loser’s side of the bracket, we would see the rise of another Montreal player in Jayy, who had started the day in loser’s 7th. This has definitely been one of the strongest years in Jayy’s career and his resilience was on full display as he tore through some stiff competition in Justin, FSharp, and Smokk; all among the top 10 ranked players in Montreal, with the latter being #1. Jayy’s Joker looked like it had unstoppable momentum, but when he met Blacktwins in loser’s finals, it seemed he had a different plan up his sleeve. As Blacktwins selected his trusty Pichu, Jayy chose to bust out his Meta Knight for the first time in the entire tournament. While Pichu’s options were very quick and powerful, Meta Knight was one of the few characters that could compete with his speed. Jayy would take the first game in a close fashion, but Blacktwins being a man of adaptation, he was able to make the adjustments and take a dominant second game. Jayy, being a man of many characters, made the switch to his Pokemon Trainer. Using the trio to great effect with Squirtle’s speed to rack on early percent and Charizard’s heavy hits to seal stocks, he took the set 3-1 over Blacktwins and defended Montreal from the Ontario “invaders”, making it an all Montreal Grand Finals.

 

For the 3rd year in a row, Medardo “Venom” Lopez was in Grand Finals for Smash at Lan ETS. However, he had never won the event, coming just shy every time. Was the 3rd time the charm? Jayy had just come off a huge win over fellow Shoto player FSharp, playing the match up exceptionally well, and he seemed to carry that character knowledge into Grand Finals, although on this day, Venom was firmly sticking to his Ryu instead of the usual Ken. While they both represent the Street Fighter franchise, the slight differences in playstyle were enough to throw Jayy off his game, as Venom’s excellent neutral and relentless punish game put him at a commanding 2-0 lead, inches away from finally becoming the winner of Smash Lan ETS. With his last-ditch effort, Jayy would make the switch to Meta Knight, which had performed well in his match against Blacktwins. The play seemed to do the trick here as well, as Jayy still had the energy to push through another game and put a point on the board. He would carry this offense going into the fourth game, starting out with a strong lead, but Venom would not be denied his big Lan ETS win on this day. After Venom made a comeback and connected with a charged focus attack, people cheered knowing the end was here as he combo-ed into one last decisive Shoryuken to end the set 3-1, taking a huge win that has eluded him for 3 years, winning 1350$ in prize money and taking the crown as Smash Ultimate Lan ETS Champion.

0 Comments

Leave a reply

Montreal Gaming 2016 ©

Le leader des esports au Quebec - #QuebecEsports - www.MontrealGaming.com

Log in with your credentials

Forgot your details?