Français

Une centaine de passionnés de jeux vidéo on fait de leur mieux pour atteindre la première place lors des différents tournois qui s’y sont déroulés. Le nombre de participants était assez impressionnant pour une première édition, toutefois contrairement aux attentes, il n’y avait que 8 équipes présentes pour se disputer les honneurs lors du tournoi de League of Legend. Certaines équipes organisées venaient pour défendre leurs titres ou faire promotion de leurs commanditaires tandis que d’autres cherchaient simplement à tester leurs talents. Et puis, qui ne voudrait pas remporter le tournoi avec le grand prix de 2500$ du DreamLan.

Certaines équipes ont su se démarquer par leurs dominations et d’autres par leur bonne attitude face à la défaite. Il a fallu du sang froid et des nerfs d’acier pour rester calme face au ping parfois trop élevé. Celui-ci a poussé à prendre des pauses et a causé certains problèmes pour les streamings. Ils ont même eu à faire face à un petit problème que certains qualifieront de triche. Une des équipes, avait un 6e joueur qui, semblerait-il aurait aider les 5 autres en regardant le streaming et donnant de l’information critique, notamment les temps de spawn du baron, dragon, du red et du blue buffs. Leurs adversaires ont décidé de ne pas s’en préoccuper et ont continué le tournoi, sous réserve que ça ne se reproduise pas. À la suite de l’incident, il y a eu surveillance de chaque équipe. Après cet incident le reste s’est bien déroulé même si le tournoi a été écourté, puisque le LAN était terminé, ce qui a laissé plusieurs spectateurs sur leur faim. Ils auraient préféré un Bo3, qui aurait peut-être donné une chance à l’équipe perdante de se rattraper.

Dans les équipes présentes, certains ne s’étaient jamais vus en personne avant l’évènement. High Voltage, par exemple, a été réuni par un gérant et ne s’est rencontré physiquement qu’il y a 2 mois, même s’ils jouaient ensemble depuis un moment déjà. Pour d’autres équipes comme les Poulpes pulpeux, ils étaient déjà amis de longue date lorsqu’ils se sont présentés au tournoi, juste pour le plaisir de la compétition. Toujours prêt à en découdre et à promouvoir L’ÉTS Montréal, l’équipe ETS Piranha n’en était pas à son premier rodéo. Les Piranhas ont l’habitude de challenger des écoles et de chercher toujours plus de compétition. Le DreamLan a su réunir une foule de monde avec une passion pour LoL, même s’ils n’étaient pas tous là pour les mêmes raisons il semble que tout le monde se soit amusé et sont reparti avec un grand sourire à défaut d’un titre.
Alors que tous pensaient assister au combat entre High Voltage et Boreal eSports en finale, c’est l’équipe No Ken No Pen qui a su remporter sur High Voltage en demi-finale. Exiled force n’à pas su prendre le dessus sur Boréal, ils ont donc affronté High Voltage pour la troisième place, mais n’ont eu que la quatrième.

Pour ce qui est de la finale, elle s’est disputée entre Boréal eSports et No Ken No Pen, lors d’un seul et unique match dû à la fermeture de l’évènement. Sans trop de grande surprise c’est l’équipe de Boréal eSports, qui, grâce a une victoire écrasante, est repartie avec la première place ainsi que 2500$, laissant la deuxième place a No Ken No Pen.

 

English

More than a hundred passionate gamers tried their hand at winning the first place in the numerous tournaments taking place at DreamLAN’s first event. The number of attendees was astounding, although the low count of League of Legends players was somewhat of a disappointment. There were some teams who were highly organized, but there was no lack of players trying to duke it out and have some fun, and for many, the $2500 cash prize was nothing to scoff at.

Several teams stood out in their domination in-game, and others in their grace in defeat. It took strong nerves and a sturdy backbone to stay concentrated and deal with the high ping. The ping was a recurrent problem throughout the tournament, that forced many teams to take breaks, and even caused the stream to go down at times. There was also talks of cheating; one team, which will remain nameless, was given critical information on spawn timers in League of Legends through a third-party player ghosting the stream. The team that was wronged did not mind, and agreed to continue playing on the condition that the other team did not cheat again. Afterward, the administrators enforced harsher inspections on the teams, to ensure that nothing of the sort would happen again. The remainder of the tournament went on smoothly, but had to be cut short because of time constructions. The finale was unfortunately cut down to a single match, while players would have preferred a Best of 3, as it would have given both the teams a fair chance.

Amongst the teams and players, some were total strangers, having never seen one another before. Some, like High Voltage for example, were picked individually by a manager and only met physically about two months prior, even though they had been playing together for a long time. Others, like Poulpe Pulpeux, were simply a group of long time friends who had decided to band together, simply for competition sake. Always ready to play, the ETS Piranhas were proud to be representing their school. They had gotten used to playing against other collegiate teams, so this event was no different. All in all, the DreamLAN was able to reunite a slew of gamers, passionate for a good game of League of Legends. Despite the participants not having the same skill levels and goals, everyone had fun and left with a smile on their face.

As for the tournament itself, everyone had expected to see High Voltage and Boréal eSports in the finals, however, it ended up being No Ken No Pen that bested High Voltage in the semi-finals! Exiled Force could help them beat Boréal eSports‘ juggernaut, and lost third place to High Voltage. As for the finals, Boréal eSports would stomp on No Ken No Pen, taking first place as well as the $2500 cash prize!

 

0 Comments

Leave a reply

Montreal Gaming 2016 ©

Le leader des esports au Quebec - #QuebecEsports - www.MontrealGaming.com

Log in with your credentials

Forgot your details?